• Slide 01
  • Slide 02
  • Slide 03
  • Slide 04

         
     Kevin Le CORRE
    étudiant CPGE
    puis à l'Ecole de l'Air
     Gabriel de MIRIBEL
    étudiant CPGE
    puis à HEI
    Antoine d'AVOUT
    étudiant CPGE
    puis à l'ESTP Paris
     Grégory JOLLY
    étudiant CPGE
    puis à l'Ensimag
    Mame TOURE
    étudiante CPGE
    puis à l'Ensiie

     

     

     

     

     

     Gabriel de MIRIBEL, ancien élève de la CPGE MPSI/MP, maintenant à HEI

    Gabriel de Miribel a été élève de la CPGE de l'enseignement catholique de la région Centre au Lycée Saint Charles à Orléans de 2014 à 2016. Il est maintenant à l'école d'ingénieur HEI.

     Lors de mon année de terminale, je me suis confronté comme beaucoup à APB, admission post-bac pour définir mon orientation. Sans réel projet professionnel, j’ai cherché une filière des plus généralistes possibles pour ne pas me fermer de portes. Ainsi, j’ai découvert les classes préparatoires, les écoles d’ingénieurs, les classements, les portes ouvertes…

    Confronté à de très nombreuses possibilités, j’ai cherché la pépite. La petite structure où l’on réalise les mêmes choses que dans les grosses mais en faisant attention à valoriser la personne, l’humain et même en prépa. J’ai donc été séduit par les Classes Préparatoires Saint Charles1 à Orléans qui proposaient deux années en classes MPSI-MP. Les deux seules classes à dimensions particulières permettaient l’épanouissement du jeune et sa valorisation pour son parcours. Une formation orientée sur une exigence des classes préparatoires avec le contenu pédagogique enseigné par des professeurs qualifiés et dynamiques, des amitiés solides au sein de la classe pour un véritable esprit de groupe.

    Ces deux années m’ont également donné la possibilité de m’investir et de mettre mes talents au service de l’établissement et de ma classe. Ainsi, nous avons organisé un voyage à New York orienté sur les métiers des ingénieurs de demain, organisant ainsi des rencontres professionnelles avec des actifs à New York, américains ou expatriés.

    Les connaissances scolaires et le contenu pédagogique dispensés au sein de la prépa sont strictement identiques à un parcours en classe préparatoire classique mais ils permettent aux étudiants de prendre leurs marques dans un environnement plus porteur humainement, laissant encore un peu de temps pour l’épanouissement personnel par le biais du sport, de la vie associative. A Orléans, ville de taille moyenne sur les bords de la Loire, la vie étudiante ne prend pas directement le dessus dès la sortie du Bac laissant ainsi les tentations de sorties pour les années d’école plus tard.

    Depuis ma sortie de St Charles, je garde à cœur de participer régulièrement aux Portes Ouvertes de l’établissement, témoignant ainsi ma reconnaissance vis-à-vis du corps enseignant pour leur travail dans cette prépa. Je garde un bon souvenir de ces années qui m’ont permis de faire une pause pour me concentrer sur un travail exigeant après le lycée et avant la vie en école. Aujourd’hui à HEI, école d’ingénieur généraliste en partenariat avec St Charles à Orléans, je complète ma formation avant d’être diplômé en décembre 2019.

     

    1 A la rentrée 2017, les élèves suivront les cours de la classe préparatoire sur le site du Lycée Ste Croix St Euverte, au sein de l’ESCO (Enseignement Supérieur Catholique d’Orléans), avec la même équipe pédagogique qui a accompagné Gabriel de Miribel.

     

     Revenir aux portraits

     

     

    Kevin LE CORRE, ancien élève de la CPGE MPSI/MP

    Kévin LE CORRE a été élève à Sainte Croix au lycée puis a effectué une 1ère année post bac en classe prépa kiné. Il a rejoint ensuite la CPGE MPSI/MP proposée par l'enseignement catholique de la région Centre au Lycée Saint Charles à Orléans. 

     

    "Lorsqu'on est en Terminale, on entend de tout sur les prépas, que l'une est bien, que l'autre est mieux, que celle-ci vous permettra plus ou que celle-là est la meilleure. La vérité, c'est qu'il faut une classe préparatoire qui vous convienne.

    À Orléans, au lycée Saint Charles1, aucun étudiant n'est laissé sur le bord du chemin, les encadrants aident avec la plus grande sincérité et tentent de déployer le potentiel de chaque étudiant au maximum. Mon parcours en CPGE m'a permis de développer des capacités de travail, tant sur l'organisation, l'anticipation, la réflexion, ou même l'exécution. Capacités dont je me sers encore aujourd'hui et qui me sont bénéfiques dans la vie quotidienne. J'ai ainsi pu intégrer l'école que je souhaitais et pour cela, je souhaite remercier tout le monde, professeurs, colleurs, surveillants et cadres. J'ai 25 ans et grâce à mon parcours, je peux poursuivre mon rêve de pilote et officier dans l'armée de l'air Française."


    Kevin Le Corre, admis en 2013 à l'école de l'air de Salon de Provence.
    Etudiant en CPGE, Saint Charles, 2010-2013

     

    1 A la rentrée 2017, les élèves suivront les cours de la classe préparatoire sur le site du Lycée Ste Croix St Euverte, au sein de l’ESCO (Enseignement Supérieur Catholique d’Orléans), avec la même équipe pédagogique qui a accompagné Kevin Le Corre.

    Revenir aux portraits

     

     

     

    Antoine d'Avout, ancien élève de la CPGE MPSI/MP

    Antoine d'Avout a été élève de la CPGE de l'enseignement catholique de la région Centre au Lycée Saint Charles à Orléans de 2013 à 2015. Il est maintenant à l'école d'ingénieur ESTP à Paris.

    L'éternelle question que l'on se pose en terminale : Que faire l'année prochaine ?

    J'aimais particulièrement les matières scientifiques et souhaitais continuer à approfondir ces sciences qui nous permettent de comprendre le monde dans lequel nous vivons.
    Le parcours prépa puis école d’ingénieur m’attirait mais j’étais conscient qu’une grosse prépa ne me conviendrait pas. Je souhaitais une prépa qui mette un point d’honneur à valoriser ses étudiants.

    Je garde un très bon souvenir de ces deux années de prépa MPSI/MP au Lycée Saint Charles1.
    Le choix de cette prépa a été de constituer des promotions de taille raisonnable afin de suivre individuellement chaque élève. Nous étions ainsi une promotion d'environ 20 étudiants. L'esprit d’entraide et de camaraderie qui a régné pendant ces deux ans a été sans aucun doute un facteur de réussite pour chacun d'entre nous. La dimension humaine était l'un des piliers centraux de cette prépa et m’a ainsi permis de m'épanouir intellectuellement et personnellement.

    La formation intellectuelle a été d'une grande qualité, tant sur la forme que sur le fond. Les professeurs ont su s'adapter à nos besoins en étant en permanence à notre écoute tout en nous garantissant une réussite aux concours.

    « Un esprit sain dans un corps sain », cette devise de Rabelais a aussi été la nôtre pendant ces deux années. Notre promotion s’est soudée dans le sport que le lycée nous permettait de pratiquer plusieurs fois par semaine et d’apporter un équilibre personnel de vie à ces deux années particulièrement denses.

    La prépa m’ayant permis d’intégrer l’ESTP Paris, je garde aujourd’hui une profonde reconnaissance au Corps Enseignant et à la Direction pour tout ce qu’ils m’ont apporté. Ce sont deux années de mes études qui m’auront apporté des bases solides pour le reste de ma vie.

     

    1 A la rentrée 2017, les élèves suivront les cours de la classe préparatoire sur le site du Lycée Ste Croix St Euverte, au sein de l’ESCO (Enseignement Supérieur Catholique d’Orléans), avec la même équipe pédagogique qui a accompagné Antoine d'Avout.

     

    Revenir aux portraits

     

    Grégory JOLLY, ancien élève de la CPGE MPSI/MP

    À la suite d’une année de terminale moyennement réussie, j’ai décidé d’intégrer la prépa MP de Saint Charles1. J’ai fait ce choix dans le but de me retrouver dans une prépa familiale à effectif restreint où les professeurs auraient un suivi personnalisé pour chaque élève. De plus, cette prépa m’offrait la possibilité de suivre l’Anglais section bilingue, me permettant d’avoir 2 heures d’anglais de plus par semaine.

    Mon expérience en prépa s’est déroulée sur 3 ans car j’ai fait une 5/2. Ma première année de prépa, la sup, m’a permis d’apprendre à m’organiser afin de réaliser le travail exigé par la prépa: colles, DS, DM ... J’ai également été passionné par les mathématiques et la physique grâce à l’approfondissement des démonstrations que l’on peut faire contrairement au lycée.
    Ma deuxième année, la spé, a été difficile dans ses débuts en raison d’une accentuation du rythme de travail. Puis, à mesure de travail et d’entre-aide avec mes camarades, j’ai pallié mes difficultés et j’ai pu arriver aux concours dans de bonnes conditions. Suite aux résultats des concours, j’ai décidé de faire une 5/2 dans le but d’atteindre mon objectif d’école.
    J’ai vécu ma dernière année de prépa différemment des deux premières. Contrairement à ma première spé où mes notes oscillaient et par conséquent le moral aussi, ma 5/2 a été une année de réussite. Cette spirale positive m’a permis d’intensifier mon travail et a développé ma curiosité. Par ailleurs, grâce à l’équipe encadrante qui connaissait mon projet et mon ambition, j’ai eu un entraînement personnalisé et intensif afin de réussir des meilleurs concours.

    Suite à la réussite du concours CCP 2016, j’ai intégré l’Ensimag (Ecole National Supérieure d’Informatique et de Mathématiques Appliquées de Grenoble) qui est régulièrement classée parmi les meilleures grandes écoles d'ingénieurs en France et dans le monde.

     

    1 A la rentrée 2017, les élèves suivront les cours de la classe préparatoire sur le site du Lycée Ste Croix St Euverte, au sein de l’ESCO (Enseignement Supérieur Catholique d’Orléans), avec la même équipe pédagogique qui a accompagné Kevin Le Corre.

    Revenir aux portraits

     

    Mame TOURE, ancienne élève de la CPGE MPSI/MP

    Mes années de CPGE ont débuté le 5 septembre 2016 au lycée Saint Charles. Je venais tout juste d’arriver en France et j’étais très stressée à cause des nombreux articles que j’avais lus sur les classes prépas (charge de travail, compétitivité, individualisme ect...).
    Dès mes premières semaines à Saint Charles, toutes mes craintes se sont évanouies. L’ambiance était sympa, c’était le travail dans la bonne humeur. Il y avait certes de la compétitivité entre camarades mais cela restait très convivial.
    Ce qui m’a le plus marquée durant mes 2 années de CPGE, c’est l’accompagnement et le soutien sans faille du corps professoral.
    Aussi bien en Sup qu’en Spé, les professeurs nous ont encouragés, soutenus, aidés.
    Pour moi c’est leur investissement et leur dévotion qui font toute la force de la prépa Sainte Croix – Saint Euverte.


    Je ne garde qu’un excellent souvenir de mes années au lycée Saint Charles et au lycée Sainte Croix - Saint Euverte.
    Aujourd’hui, j’ai intégré l’une des écoles que je visais l’ENSIIE une école de l’institut Mines-Telecom où je prévois de suivre la formation d’ingénieur en mathématiques appliquées à la finance et je n’y serais jamais arrivée sans l’aide de mes professeurs à qui je tiens à témoigner toute ma reconnaissance.

    Revenir aux portraits

     

    Présentation du Pôle Sup'

    20160530 mme bourguignon mr poulin

    Nous écrivons ce mot à deux voix. Au nom de la communauté éducative, nous vous accueillons avec beaucoup de plaisir sur le site internet du Département d’Enseignement Supérieur.

    Lire la suite : Présentation du Pôle Sup'

    visuel sup ordi

    carre

    visuel sup labo

    Turbo self
    Label LDM
    Vie scolaire
    ESIDOC
    Logo
    Téléphone : 02 38 52 27 00
    Fax : 02 38 53 27 01
    Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Pôle Sup Sainte Croix – Saint Euverte
    28 rue de l’Etelon
    45043 Orléans Cedex 01
    Plan d'accès

    Login mobile